199

Voyages

Un Girondin traverse l’Atlantique en tonneau

Jean-Jacques Savin s’est lancé le 26 décembre 2018 pour traverser l’Atlantique à bord de son embarcation simplement poussée par le courant.

C’est en lisant Le naufragé volontaire d’Alain Bombard – célèbre récit de la traversée dans les années 1950 de l’océan Atlantique par un scientifique aventurier – que Jean-Jacques Savin a eu cette idée saugrenue. Traverser l’océan Atlantique en tonneau en polyester porté par les courants. Âgé de 71 ans, ce jeune retraité n’en est d’ailleurs pas à sa première aventure. Ancien militaire parachutiste et pilote privé, il a déjà sillonné les océans avec sa femme et ses enfants à bord d’un voilier. Sa petite croisière a duré sept ans.


Cette fois, il a décidé d’embarquer seul, dans un grand tonneau aménagé pour la vie en mer et joliment peint en rouge. Il est parti le 26 décembre, d’El Hierro dans l’archipel espagnol des îles Canaries, et espère rejoindre les Caraïbes en trois mois. Aujourd’hui, il est à 600 kilomètres au nord-ouest des Canaries, proche du 33e parallèle. Un poil trop au nord par rapport au trajet initialement prévu, ce qui risque de retarder son arrivée. Mais le septuagénaire reste confiant et compte sur les alizés des prochains jours pour le faire redescendre plus au sud.


Une aventure inédite qui a également des visées scientifiques, comme en avait celle de son modèle Alain Bombard. L’homme dépose régulièrement des balises actives de cinq à dix ans dans l’océan pour l’étudier, et son propre comportement est aussi observé par des psychologues. Il semble qu’à ce stade, Jean-Jacques Savin apprécie son quotidien dans un tonneau flottant de 10 m3.


Crédit photo : David De Lossy 

ça pourrait te plaire !