81

Sport

Top 10 des sports insolites

Vous en avez assez du foot et du tennis ? Il existe d’autres sports inconnus et exotiques qui devraient attirer votre attention. Tour d’horizon des disciplines les plus folles de l’univers du sport !





Bossaball 


Voilà un sport qui sent la samba et le sable chaud des plages de Copacabana ! Le bossaball combine des éléments du volley-ball, du football, de la capoeira et même du trampoline. Le tout avec en fond sonore, des enceintes qui distillent de la bossa nova. Deux équipes de 3 à 5 joueurs s’affrontent sur un terrain pensé pour autoriser toutes sortes d’acrobaties. Un filet sépare les deux camps dotés chacun d’un trampoline intégré au centre d'une surface gonflable. Les joueurs s’élèvent au-dessus du filet et tentent de marquer des points en effectuant des retournés ou des smashs. Comme une évidence, ce sont les Brésiliens qui dominent le bossaball mondial. 


Touchtennis


Le court de tennis vous semble un peu grand ? Le touchtennis devrait vous plaire. Ce sport se dispute sur un court environ deux fois plus petit. Les raquettes sont également en modèle réduit et la balle en mousse est bien plus molle. Résultat ? Des échanges plus longs et plus spectaculaires. Inventé en 2003 par l’Anglais Rashid Ahmad qui n’avait pas la place d’installer un cours de tennis dans son jardin, le touchtennis a déjà séduit de nombreux adeptes. Et des tournois sont disputés chaque année aux quatre coins du monde. 


Cheese Rolling 


On dirait un rêve d’amateurs de fromage. Des centaines de participants qui se lancent au sommet d’une colline à la poursuite d’une meule de fromage qui roule à plus de 100km/h et dévalent la pente le plus rapidement possible pour s’emparer du précieux sésame. Et bien figurez-vous que cette course existe vraiment ! C’est la Cooper's Hill Cheese-Rolling and Wake qui se déroule tous les ans au mois de mai, près de Gloucester en Angleterre. Cette folle course a plus de 200 ans. Le prix pour le vainqueur ? Une meule de double Gloucester évidemment.  

Championnats du monde de plats


Vous avez toujours eu du mal à plonger dignement et sans éclabousser personne ? La grâce et la délicatesse ne sont pas vos qualités premières ? Si le plongeon en compétition n’est pas fait pour vous, vous pouvez toujours vous inscrire au championnat du monde de plat. Une compétition géniale se déroulant chaque été en Norvège. L’objectif est de réaliser le plus gros plat possible ! Alors ne vous posez plus de questions et jetez-vous à l’eau, vous avez toutes vos chances d’être un champion.  


Chess-Boxing


A première vue, les échecs et la boxe n’ont absolument rien à voir. Mais Iepe Rubingh n’est pas de cet avis ! Inspiré par la BD Froid Equateur d’Enki Bilal, cet artiste néerlandais décide de mélange le jeu des Rois et le sport de combat numéro 1 pour créer en 2003, un sport hybride à la confluence des deux disciplines : le chess-boxing. Deux athlètes s’affrontent sur un ring où est placé un plateau d’échecs. Ils doivent respecter à la fois les règles officielles de la boxe anglaise et celles des échecs. La partie est alternée entre 6 rounds de 4 minutes d’échecs et 5 rounds de 3 minutes de boxe. Pour s’imposer c’est simple, il suffit d’assener un K.O à son adversaire, où de le battre aux échecs. KO et mat ! 


Sepak takraw


Inconnu en France, le Sepak Takraw est une véritable religion dans le sud-est asiatique. En Thailande il est même considéré comme le sport national avec la boxe thai. Son nom signifie donner un coup de pied (sepak) dans la balle (takraw) en malais-indonésien. Presque comme le football finalement ! Sauf que le Sepak Takraw est un peu différent, d’abord parce qu’à l’image du tennis, un filet sépare les adversaires. Ensuite parce que la balle en rotin tressé ne fait que 15 centimètres de diamètre. Pour marquer un point, il faut faire tomber la balle dans le camp adverse comme au volley-ball. Et pour cela, les joueurs n’hésitent pas à multiplier les acrobaties. Mieux vaut être souple pour jouer au Sepak Takraw. 


Ski Ballet


La saison des sports d’hiver approche et c’est peut-être bien l’heure de réhabiliter une discipline oubliée, le ski ballet. Le ski ballet comme son nom l’indique combine le ski et la danse. Ça ressemble un peu au patinage artistique mais c’est encore plus dur. Faire un salto avec planter de bâton ou un triple axel sur des skis relève quasiment de l’impossible. Le Ski ballet a connu son heure de gloire au tournant des années 80 et 90. En 1988 à Calgary et en 1992 à Albertville, il était même discipline olympique. Malheureusement il a ensuite disparu des radars. On pourra toujours se consoler en apprenant que le dernier champion de la discipline, Fabrice Becker, est français.  


Car Curling


Pour vous le curling, c’est ce sport étrange où des équipes s’affrontent a coup de balai sur des patinoires et que vous regardez parfois distraitement en hiver. Et clairement on vous comprend, voir une personne faire le ménage sur la glace pour y faire avancer une pierre n’a rien de très excitant. Mais vous allez sans doute réviser votre jugement grâce à des russes qui ont trouvé un moyen fou de réinventer le curling : Y jouer avec des voitures à la place des pierres ! La première compétition de car-curling s’est déroulé l’an passé à Ekaterinbourg, avec de vieilles Oka (voitures russes) destinées à la casse. Les fans d’auto-tamponneuse ont peut-être trouver un moyen d’assouvir leur rêve. 

Slamball


Un sport qui mélange l’adresse du basket-ball, les acrobaties de la gymnastique et la rudesse du football américain a toutes les chances de séduire. Sachez que ce sport existe ! Cela s’appelle le slamball et ça a été inventé au début des années 2000 par des Américains. Des trampolines incrustés dans le sol ont été installés près des paniers pour un spectacle complètement fou. Attendez-vous à voir des dunks déments ! Comme au basket-ball, les paniers valent soit 2 points, soit 3 s’ils sont inscrits en dehors de la zone. Mais contrairement au basket, les contacts sont autorisés. Il est donc tout à fait possible de tamponner un joueur qui part au panier. Jouissif. 


Cycle Ball


C’est une discipline méconnue, mais elle a pourtant plus d’un siècle. Le cycle-ball a été inventé en 1893 par l’américain d’origine allemande, Nicholas Kaufmann. Sorte d’hybride à mi-chemin entre le football et le cyclisme, le cycle ball voit deux équipes de deux joueurs s’opposer et tenter de marquer dans le but adverse. Pour cela les joueurs ont le droit de frapper la balle avec leurs roues avant et leurs têtes. Mais jamais avec leurs pieds. La principale difficulté ? L’interdiction de poser le pied au sol. Lorsqu’un joueur commet cette faute, il est considéré comme hors-jeu et doit faire un tour derrière sa ligne de but pour revenir en jeu. Imaginez si Neymar devait faire cela à chaque hors-jeu ! 




Crédit photo : Adamkaz