TOP 10 des routes pas comme les autres

TOP 10 des routes pas comme les autres

199

Voyages

Désert de glace ou de sable, forêts, océans, montagnes… Autant de paysages que de routes, tantôt naturelles tantôt artificielles, mais toutes uniques en leur genre ! Tour du monde des routes les plus exceptionnelles.

- Publié il y a 3 mois

Le col Sani (Afrique du Sud)

Avis aux aventuriers. Située entre le Lesotho et l’Afrique du Sud, le col Sani se déroule à 2 876 mètres d’altitude. Outre sa hauteur, la route longe de spectaculaires précipices. Il est donc nécessaire de rouler en 4x4 ou éventuellement en S.U.V et il est préférable de ne pas circuler en juin, juillet ou août, puisqu’en Afrique du Sud, il neige principalement à cette période ! Dans la même région, le col panoramique Sani Pass est extrêmement réputé. Situé à 3 000 mètres d’altitude, à l’ouest du KwaZulu-Natal, ce dernier permet d’admirer les plus beaux paysages d’Afrique du Sud en mode panoramique. Les amoureux de randonnée pourront également parcourir certains chemins à pied. Conseil : la vue est réputée pour être plus belle lorsqu’on la descend du Lesotho vers l’Afrique du Sud.

Crédit photo : iStock

Denali Highway (Alaska)

Nombreux sont les passionnés de voyage à rêver d’une expédition en Alaska, le plus grand État des États-Unis. L’occasion de parcourir la Denali Highway, sur une longue distance : 217 kilomètres. N’étant pas entièrement goudronnée, elle est d’un aspect spécialement sauvage, donnant l’impression à ceux qui la parcourent d’être perdue au milieu de la nature. Comme le raconte le site votretourdumonde, la route « mène à de nombreux lacs, points de pêche », mais également à des « sites d’escalade impressionnants ». Avec un peu de chance, vous croiserez au cours de votre périple un élan, un caribou ou bien encore un ours. Côté paysage, vous pourrez apercevoir les monts Hayes, Hess et Deborah. Avec la possibilité de camper tout au long du parcours pour profiter encore plus de votre voyage.


Autoroute du pôle Sud (Antarctique)

Après l’Alaska, l’Antarctique. Mais cette fois, l’autoroute du pôle Sud est une route en plein désert blanc. Elle relie en 1 600 kilomètres deux bases américaines : celle de McMurdo, bordière, et celle d’Armundsen Scott, au cœur du continent. Attention néanmoins à bien choisir votre timing, puisque la route n’est accessible que 100 jours par an, principalement en été, en raison de la neige et de la glace. Du fait de sa structure, la route est uniquement balisée de drapeaux. Lors de la création de la route, en 2003, les Américains ont envoyé des engins afin de « combler, creuser ou aplanir la glace », comme le rapporte votretourdumonde.com. Sa construction a duré trois ans en tout, s’achevant en 2006. Mais malgré cette présence humaine, la route reste sauvage, offrant une véritable immersion dans l’Antarctique. La route permet par ailleurs le passage d’un câble en fibre optique destiné à relier les deux stations et à améliorer leur communication.


Route des Yungas (Bolivie)

« La route de la mort. » Voici comment est surnommée la route des Yungas, en Bolivie. Souvent considérée comme la plus dangereuse du monde, elle cause en effet de 200 à 300 morts par an. La route des Yungas mesure environ 80 kilomètres de long et va de la ville de La Paz jusqu’à la région de Los Yungas (en environ trois heures de voiture). Elle est devenue une véritable attraction touristique. Des agences locales proposent même des descentes de la route en vélo, avec le T-shirt : « J'ai descendu la route la plus dangereuse du monde. » Pour vivre l’expérience de manière plus calme, il existe des bus, au départ du quartier de Villa Fatima. Malgré le danger, la route permet aux téméraires d’observer la beauté des paysages, la richesse de la faune et de la flore, ainsi que les variations altitudinales. Adrénaline garantie.


Tianmen Road (Chine)

Direction l’Empire du milieu. Située sur le mont Tianmen, la route du même nom se déroule sur 11 kilomètres, et en hauteur, à plus de 1 500 mètres. Il est préférable de ne pas avoir le vertige pour l’emprunter ! Ou d’être passager et de fermer les yeux, car elle est particulièrement sinueuse. La route comporte 99 virages et un pourcentage maximal de pentes atteignant les 37 degrés. En chinois, le mont Tianmen signifie « la montagne de la porte du ciel », en raison de l’arche naturelle de 131 mètres s’ouvrant sur le ciel à son sommet. Si vous préférez opter pour la solution de facilité, un téléphérique jusqu’au sommet de la montagne est à disposition. En haut, un magnifique temple de la dynastie Tang se dévoile également aux visiteurs. Toujours en Chine, vous pourrez également découvrir la route du tunnel de Guoliang, construite comme la route Tianmen à flanc de montagnes. Elle permet l’accès au village de Guoliang, anciennement uniquement accessible à pied.


La route 66 (États-Unis)

Classique incontournable, la route 66 est régulièrement une source d’inspiration. Que cela soit pour servir de décor aux films (Thelma et Louise, Forrest Gump…), ou encore pour inspirer un livre ou un jeu vidéo (GTA V, Overwatch…). Elle est tout simplement l’une des plus anciennes et plus connues des États-Unis, et traverse huit États américains : l’Illinois, le Missouri, le Kansas, l’Oklahoma, le Texas, le Nouveau-Mexique, l’Arizona, ainsi que la Californie. Le tout sur 3 945 kilomètres. Si la route 66 est coupée par des petits villages, elle traverse majoritairement des montagnes et des déserts. De plus, la majorité des villages ont été abandonnés depuis 1985, date à laquelle la route n’a plus été officiellement reconnue comme telle. Ce qui n’a rien enlevé à son prestige universel.


La route des Keys (États-Unis)

Seconde visite aux États-Unis, avec la route des Keys. Sa particularité ? Être située sur un grand pont et survoler l’océan. Cette route fait partie de l’autoroute nommée Overseas Highway et traverse l’archipel des Keys. Pas moins de 42 ponts s’enchaînent sur la route des Keys, sur environ 140 kilomètres. Elle relie Key West à Key Largo, au-dessus de l’océan Atlantique et du golfe du Mexique. Sur le trajet, il est évidemment possible de faire des pauses sur les différentes îles traversées. Prévoir plusieurs jours sur place, les îles valant le coup d’être explorées. Si vous n’effectuez pas d’arrêts, la route se parcourt en quatre heures environ.


La Sky Road (Irlande)

« La route du ciel. » Son nom fait rêver. Située en Irlande, la Sky Road est l’une des plus belles routes du pays, réputée pour ses côtes sinueuses. Si la conduite n’y est souvent pas simple, la Sky Road se démarque par sa praticité. Elle longe la côte du Connemara, à l’ouest du pays. Et le paysage n’est pas forcément celui que l’on attend de l’Irlande. On découvre en effet des plages de sable fin et une eau d’un bleu turquoise, laissant penser à un saut dans l’espace, jusqu’à une île paradisiaque. Et si vous préférez la marche au véhicule, il est possible d’emprunter la Sky Road Lower, petite boucle au départ de Beach Road (Clifden), où des sentiers adaptés permettent d’observer des vues à couper le souffle. Un dépaysement assuré.


La côte amalfitaine (Italie)

Avec la côte amalfitaine, l’Italie n’est pas en reste niveau routes. Véritable joyau de l’Italie du Sud, elle permet de découvrir des villages perchés entre mer et ciel, tels que Positano, Amalfi, ou encore Ravello. Avec en prime des paysages dignes de la mythologie antique, comme l’indique le Guide du routard. Il ne faut en effet pas oublier que les montagnes dévalent vers la mer Tyrrhénienne où, selon Homère, le héros Ulysse rencontra autrefois les Sirènes. Le chantier de construction de cette route a été titanesque, puisqu’il « fallut éventrer la montagne, fracturer les falaises à grands coups d’explosifs » et « creuser des tunnels, tout en évitant de tomber dans le vide ». Au départ, le seul moyen de passer d’un village à l’autre était de prendre son bateau et de passer par la mer. La côte amalfitaine est classée depuis 1997 au Patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO.


La route de l’Atlantique (Norvège)

La Norvège ne manque pas de paysages à couper le souffle : fjords, montagnes, océan… Une belle occasion de prendre sa voiture et de parcourir la route de l’Atlantique, section de la route nationale 64, pour admirer la somptueuse vue. Inaugurée en 1989, la route a fait l’objet d’un agrandissement : elle part du village de Bud, situé dans la commune de Fræna, jusqu’à Karvåg sur l’île d’Averøy, dans le comté de Møre og Romsdal. Durant 8,3 kilomètres, vous pourrez traverser ses huit ponts, entre îlots et récifs. Largement utilisée par les touristes du fait de sa beauté, les locaux l’empruntent également. Elle a d’ailleurs été qualifiée par le Guardian de « route la plus pittoresque du monde » et a servi de décor à de nombreuses publicités.