Top 10 des plus extraordinaires marchés de Noël

Top 10 des plus extraordinaires marchés de Noël

187

Voyages Voyages à thèmes

Si vous en avez assez d’être sous votre couette, avec un chocolat chaud, en train d’enchaîner les téléfilms de Noël, faites vos bagages. Car Welcome Fans vous entraîne dans un tour du monde des marchés de Noël.

- Publié il y a 3 mois

Strasbourg (France)

1570. Cette année-là, la ville de Strasbourg, autoproclamée « Capitale de Noël », a lancé son marché, déployé autour de sa magnifique cathédrale. En langue alsacienne, il est également appelé le « Christkindelsmärik » qui signifie « marché de l’enfant Jésus ». Il débute dès le premier samedi de l’Avent et se termine le soir du réveillon de Noël, soit le 24 décembre. Dès le Moyen-Âge, on pouvait y trouver des marchands de poupées, de bougies et cierges en cire, de pain d’épices ou autres sucreries. Aujourd’hui, le marché de Strasbourg accueille chaque année deux millions de visiteurs, venus du monde entier pour remplir leur hotte à l’approche des fêtes. En 2018, la ville comptait environ 300 chalets, répartis sur une dizaine de sites au cœur de la ville, faisant de ce marché de Noël l’un des plus grands au monde.

Crédit photo - iStock

Vienne (Autriche)

Si durant la période de l’Avent, vous pouvez trouver des marchés de Noël dans plusieurs villes autrichiennes, c’est à Vienne qu’il faut se rendre afin de plonger dans la féérie des fêtes. Appelé le « Wiener Adventzauber », qui signifie « Magie de l’Avent de Vienne », ce marché s’installe chaque année sur la place de l’Hôtel-de-Ville (Rathausplatz). Avec son porche d’un mètre de haut décoré de bougies et son sapin royal, les visiteurs sont immédiatement immergés dans la magie de Noël. L’un de ses grands succès est sans aucun doute l’arbre à cœurs, une attraction particulièrement populaire auprès des amoureux. Pour ceux qui raffolent des glissades, ils pourront enfiler leurs patins à glace et montrer leur talent sur une patinoire de 3000 mètres carrés. Sans oublier le traditionnel manège carrousel qui devrait faire le bonheur des petits comme des grands.


Bâle (Suisse)

Situé dans la vieille ville historique, plus précisément sur la place des cordeliers (Barfüsserplatz) et sur la place de la cathédrale (Münsterplatz), le marché de Noël de Bâle est l’un des événements les plus attendus de l’année. Que serait un marché de Noël sans son arbre ? Chaque année, la cité rhénane installe un sublime sapin, orné par le célèbre décorateur Johann Wanner et entouré de plus de 160 commerçants et artisans d’art. Tous ceux qui manquent d’idées de cadeaux devraient trouver leur bonheur ! Côté gustatif, le menu est chargé : vin chaud, gaufres, Läckerli bâlois – qui se rapproche de notre pain d’épices –, raclette ou encore saucisses grillées, il y en a pour tous les goûts. Il y a même une soirée fondue ! Cette promenade culinaire est d’ailleurs accompagnée de musique. Cette année, ce sera l’ensemble de cuivres de Bâle et du grand chœur du Theater Basel qui électrisera le marché.


Göteborg (Suède)

Pour ceux qui connaissent mal la Suède, Göterborg se situe sur la côte sud-ouest du pays. Là-bas, de nombreux marchés de Noël s’installent aux quatre coins de la ville : dans le centre commercial Nordstan, dans le quartier de Haga, à la Maison de la Couronne (Kronhuset) et sur la place Gustav Adolfs Torg. Mais il en existe également un plus spectaculaire, situé dans le parc d’attractions de Liseberg. Les visiteurs en prennent déjà plein les yeux grâce à cinq millions de guirlandes électriques. Ensuite, avec ce marché de Noël, vous ferez le plein de sensations fortes, puisqu’on y retrouve : un bar en glace de Laponie, 80 chalets, 700 sapins, sans oublier les balades du Père Noël et des spectacles. Il y a de quoi faire. Vous pourrez également découvrir le Julbord, un buffet rempli de spécialités suédoises que l’on déguste en cette période des fêtes, telles que du hareng mariné accompagné d’un gratin crémeux de pommes de terre aux anchois. Miam !


Nuremberg (Allemagne)

En Allemagne, le marché de Noël de Nuremberg est une institution. Installé sur la place de la cathédrale – comme beaucoup de marchés européens –, c’est l’un des marchés issus d’une ancienne tradition qui a su préserver son charme. En effet, bien que ses origines soient relativement méconnues, il semble qu’on trouve des mentions de son existence depuis 1628. Au-delà de ses millions de visiteurs annuels, le succès du marché de Nuremberg se reconnaît également par l’initiative des compagnies de transport qui mettent en service des trains spéciaux et une armée de bus afin que l’Allemagne toute entière puisse s’y rendre. À son origine, ce marché n’était pas alimentaire. Jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, toutes les branches artisanales y ont été représentées, notamment celle qui fit de la ville un centre important de la production et du commerce des jouets.


New York (États-Unis)

Aux États-Unis, la ville que l’on surnomme la « Grosse Pomme » fait toujours les choses en grand. Il en va de même pour les fêtes de fin d’année. Si le Nouvel An new-yorkais est réputé pour la célèbre boule de Times Square dont le déplacement marque le passage à la nouvelle année, la ville est également une escale attirante pour les touristes pour l’immense sapin de Noël du Rockfeller Center – d’une hauteur de 23 mètres – ainsi que pour ses nombreux marchés de Noël. Il y en a notamment un que vous retrouvez probablement dans tout téléfilm de Noël. C’est celui du Bryant Park, aussi appelé « Bank of America Winter Village ». Ce marché de Noël se déroule en plein air et rassemble plus de 150 artisans et vendeurs du monde entier. L’occasion parfaite de ramener en souvenir un joli cadeau de Noël made in New York. Bonus : le marché de Bryant Park a la particularité d’être situé à côté d’une gigantesque et superbe patinoire.


Bruxelles (Belgique)

Chaque année, un immense village s’étire sur près de 2,5 kilomètres au cœur de la capitale belge. Son nom : « Plaisirs d’hiver ». En plus des 200 chalets d’artisans, les visiteurs apprécient ce marché de Noël pour son magnifique spectacle son et lumières d’une durée de 8 minutes sur les célèbres bâtiments de la Grand-Place. Un mapping-vidéo que l’on retrouve aussi projeté sur l’église Sainte-Catherine. Les habitants ne boudent également pas leur plaisir face à l’immense sapin de 22 mètres de haut, qui est offert par la Wallonie. En cette année 2019, le thème est celui de la découverte de l’autre et de la richesse des rencontres. Un thème parfaitement en adéquation avec l’esprit de Noël ! Et pour rester dans l’actualité, Bruxelles offre un marché de Noël qui prône l’éco-consommation ainsi que le zéro-déchet, en mettant à l’honneur les objets durables et les produits locaux.


Tallinn (Estonie)

Il vaut mieux s’emmitoufler, mais ça vaut le coup ! Du 24 novembre au 5 janvier, le Town Hall Square, qui n’est autre que la place principale de la ville de Tallinn en Estonie, accueille un charmant marché de Noël baptisé « Jouluturg ». En 2018, ce marché a décroché la palme du plus beau marché de Noël d’Europe, lors d’un concours organisé par le site European Best Destinations. Ses cabanes enguirlandées, son sapin géant ainsi que les bonnes odeurs de Glöggi – vin chaud estonien – y sont probablement pour quelque chose. Le Père Noël fait évidemment le bonheur des habitants (car à cette époque de l’année, les touristes se font rares) grâce à des visites régulières. En même temps, il habite à quelques heures de vol en traîneau… Au-delà des cabanes où les Estoniens font leurs achats de Noël, un mini-zoo est installé. Le bœuf, l’âne et le mouton de la crèche sont cette fois remplacés par des chèvres, des lapins et des agneaux. 


Barcelone (Espagne)

Jusqu’au 23 décembre, sur la place de la cathédrale de Barcelone, se tient la « Fira de Santa Llúcia », le marché de Noël placé sous l’égide de Sainte Lucie, patronne des aveugles. Il est l’un des marchés les plus vieux, puisque ce marché catalan remonte à 1786. L’une des spécialités de ce marché est la création de santons – figurines en argile qui représentent dans la crèche la scène de la nativité, les Rois Mages et les bergers. Car oui, tous les ans, il faut la peupler de nouvelles pièces. La nouveauté de cette année suit l’actualité puisqu’il s’agit d’un santon représentant Greta Thunberg. Au total, le marché de Noël barcelonais compte près de 300 stands. Mais les habitants attendent avec impatience la foire des Rois où des milliers de jouets destinés à la grande fête des Rois seront exposés tout au long de l’avenue de la Gran-Via-de-Barcelone.


Prague (Tchéquie)

C’est l’une des destinations les plus populaires à l’approche de Noël. Pour l’absinthe ? Certes, mais pas que. La capitale de la Tchéquie est également réputée pour son célèbre marché de Noël qui chaque année prend ses quartiers sur la place de la Vieille Ville. Une place emblématique qui, pour certains, prend des airs de Disneyland. Outre le sapin éblouissant, les locaux et touristes sont enchantés face aux chants de Noël interprétés par des chorales d’enfants. Et si vos pieds commencent à se congeler, pas de panique, une armada de stands concoctant du succulent vin chaud vous attend ! Mais le plus féérique reste sans aucun doute la montée en haut de la tour de l’hôtel de ville. On peut alors profiter d’une vue panoramique sur la ville…et son marché. Et pour les plus feignants, bonne nouvelle : il y a un ascenseur !