Top 10 des plus beaux parcs nationaux du monde

Top 10 des plus beaux parcs nationaux du monde

183

Voyages Tourisme

Cascades spectaculaires, eau bleue paradisiaque, animaux étranges… Les merveilles sont nombreuses dans les parcs nationaux. Focus sur les plus belles zones naturelles protégées, de l’Australie à la Thaïlande.

- Publié il y a 1 an

Parc national de Kakadu (Australie)

Le parc national de Kakadu a une longue histoire. Véritable trésor du passé, le site comporte de nombreuses peintures rupestres réalisées par les aborigènes, qui détiennent une grande partie du parc. On y retrouve également des vestiges des chasseurs et pêcheurs de la période néolithique. Entre savane et jungle, les marécages se répartissent sur le territoire, sans oublier les cascades, canyons ou encore les mines d’uranium à ciel ouvert. Un voyage dans le temps.

Crédit photo : Getty Images

Parc national de Banff (Canada)

Situé en plein milieu des montagnes Rocheuses canadiennes, le parc de Banff attire de nombreux visiteurs depuis sa création en 1885. Avec ses crêtes abruptes ou ses flancs de montagne boisés, c’est un endroit de rêve pour les amateurs de randonnées. Le paysage est à couper le souffle, avec des lacs aux eaux limpides et des sources thermales d'eau chaude. On peut même y faire du rafting. Revers de la médaille, le nombre des merveilles à découvrir sur place attire de si nombreux touristes que cela menace la santé des écosystèmes du parc.


Parc national de Guilin (Chine)

Située sur la rivière Li, la région de Guilin attire de nombreux touristes avec ses paysages presque surnaturels, composés d’innombrables petites montagnes pentues, collines pittoresques et cavernes exceptionnelles. Au milieu, le cours d’eau suit sa route, peuplé de bateaux en file indienne. La popularité du parc atteint des pics en été, pour ses sommets brumeux, et en automne pour son temps frais et clair. Le lieu a inspiré de nombreux artistes par sa beauté. Ce n’est pas pour rien si un dicton chinois affirme que le paysage de Guilin est le plus beau du monde.


Parc national de Huanglong (Chine)

La Chine comporte décidément de belles merveilles. Huanglong, ou littéralement « la vallée du dragon jaune », est avant tout connu pour ses piscines naturelles dotées de couleurs exceptionnelles. En cause, les concrétions de calcite, phénomène chimique calcaire. Et en bonus, il y a tout autour une forêt vierge exceptionnelle, abritant plusieurs espèces animales menacées, à l’instar du panda géant et du singe doré.

Parc national des Galápagos (Équateur)

Premier parc national d’Équateur, l’archipel d’origine volcanique des Galápagos se situe à l’ouest des côtes équatoriennes. Composé de vingt-deux îles ainsi que d’une centaine d’îlots, il s’étend sur 8010 km². Et autant de sable blanc, d’eau d’un bleu paradisiaque, de volcans… Et d’adorables tortues. Éloignées du continent et longtemps préservées de l’homme, les Galápagos se présentent comme un véritable témoignage de l’évolution du monde.


Parc national de Yellowstone (États-Unis)

Bleu, vert, rouge, jaune, orange… Ses couleurs sont époustouflantes. Situé à cheval entre trois États américains, le parc de Yellowstone – créé en 1872 –, est le plus ancien des parcs nationaux. Sur une surface de 8 992 km2, on découvre notamment d’innombrable geysers, des mares de boue bouillonnantes, des sources chaudes… Tout cela provoqué par une activité volcanique à 3 350 mètres sous terre. Côté faune, on peut apercevoir des ours noirs, des grizzlys, des troupeaux de bisons ou encore des wapitis. N’oubliez pas votre appareil photo.


Parc national de Vatnajökull (Islande)

13 % de la surface du pays : voici l’espace occupé par ce large parc d’Islande, considéré comme le plus grand d’Europe. Parmi les joyaux du lieu, on découvre notamment la plus grande calotte glacière du monde, qui s’étend sur 8 300 km². Au-delà de ces somptueux paysages de glace – entre cascades et canyon gelé –, on remarque également la présence de plaines de sable noir qui s’étirent jusqu’à la mer.


Parc national de Namib (Namibie)

Changement de paysage. Plus question d’eau transparente, de montages ou même de glace, mais du plus vieux désert du monde. Un désert qui longe la côte, avec des dunes plongeant dans l’océan Atlantique après un dénivelé de 800 m. Avec sa superficie de 49 768 km2, c’est le quatrième plus grand parc du monde. De nombreuses espèces rares évoluent dans cet environnement aride et singulier : serpents, geckos, hyènes, chacals...


Parc national de Fiordland (Nouvelle-Zélande)

Avec une superficie de 500 km2, Fiordland est le plus grand des quatorze parcs nationaux de Nouvelle-Zélande. On y découvre quatorze fjords (des vallées érodées par un glacier et envahies par la mer depuis sa fonte), des lacs et rivières, une faune et une flore rares… Parmi les incontournables du lieu : le manchot du Fiordland, ou « Gorfou ». On y retrouve aussi des dauphins, phoques, lièvres, cerfs ou encore le kakapo, le seul perroquet incapable de voler. Un parc incontournable pour les amoureux de la nature.


Parc national de Khao Sok (Thaïlande)

Situé entre Phuket et Surat Thani, sur une surface de 740 km2, le parc de Khao Sok se démarque par son état sauvage. Une jungle vieille de cent soixante millions d’années, qui envahit le moindre recoin du parc. Avec une végétation si impénétrable que dans les années 1970, des étudiants communistes s’y sont retranchés pour échapper à la répression. Si l’endroit est difficile d’accès et reste donc relativement préservé et méconnu, l’effort vaut le détour. Et se révèle même un paradis pour les randonneurs. Sur place : montagnes de karst, lacs, grottes, cascades, balades à dos d’éléphant et cabanes dans les arbres…