Top 10 des lieux touristiques grâce au cinéma et aux séries

Top 10 des lieux touristiques grâce au cinéma et aux séries

176

Voyages Cinéma

Depuis quelques années, un nouveau genre de tourisme s’est développé. Il arrive que le succès d’un film ou d’une série télévisée augmente drastiquement la fréquentation de certaines destinations. Une tendance dite « set-jetting » dévoilée en dix étapes.

- Publié il y a 1 mois

Dubrovnik (Croatie)

La ville croate offre des paysages à couper le souffle : plages de sable fin, fortifications dont l’histoire remonte à l’Antiquité… Bref, il y en a pour tous les goûts ! Mais si la vieille ville de Dubrovnik a autant le vent en poupe, c’est aussi à cause de la célébrissime série Game of Thrones. En effet, HBO a transformé l’ancienne cité en capitale du royaume des Sept Couronnes, Port-Réal (King’s Landing en anglais). Depuis 2012, la « perle de l’Adriatique » voit défiler les aficionados de la série. Si bien que le nombre de touristes a bondi de 42% dans la ville croate. Entre la rue Saint-Dominique, aux escaliers qui mènent au monastère – là où Tyrion écoutait un homme critiquer le roi Joffrey devant une foule de mécontents –, en passant par la rue des Jésuites où a eu lieu la fameuse « marche de la honte » de Cersei, il y a de quoi faire !

Crédit photo : iStock

Hobbiton (Nouvelle-Zélande)

Le village des Hobbits est l’un des lieux mythiques de Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, pour tous les fans de Tolkien, c’est un incontournable. Tout commence en 1998, lorsque le réalisateur Peter Jackson survole l’île en hélicoptère et retombe sous le charme des paysages néo-zélandais de son enfance. À cet instant, il est persuadé que ces terres constitueraient un lieu de tournage idéal pour son adaptation cinématographique du Seigneur des anneaux. Après avoir longuement négocié avec les studios de production à Hollywood qui finance les films, il finit par obtenir l’autorisation de tourner la trilogie en Nouvelle-Zélande. Chaque film sera intégralement conçu au pays du Kiwi, plus précisément dans les studios de production de Wellington. Devenu emblématique, le village des Hobbits, baptisé depuis « Hobbiton », attire dorénavant un tsunami régulier de fans. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : entre 2000 et 2017, le nombre de touristes est passé de 1,78 million à 3,73 millions.


Tataouine (Tunisie)

Direction la célèbre planète de Tatooine ! Cette magnifique ville tunisienne – dont le nom a fortement inspiré George Lucas – a servi de lieu de tournage pour le premier volet de Star Wars. Depuis, la cité est devenue un lieu de pèlerinage incontournable pour les adeptes de la Guerre des étoiles. Depuis 1976, le gouvernement tunisien a gardé un grand nombre de décors du film, constatant une arrivée conséquente de touristes. Certains, situés à l’ouest du pays, ont même fait l’objet d’une campagne de soutien en 2014, pour assurer leur conservation. Tataouine a donné vie aux scènes les plus marquantes de la saga galactique. On pense notamment au quartier des esclaves, tourné en partie dans les maisons traditionnelles de la ville, ou encore lorsqu’un certain Luke rencontre pour la première fois Han Solo et son mythique Faucon Millenium


Birmingham (Angleterre)

Charbon, boue, bagarres, danger… Dans la série Peaky Blinders, dernier succès de la BBC, Birmingham n’a rien de glamour… Pourtant, la ville anglaise d’un million d’habitants a attiré un nombre record de touristes en 2018, grâce aux fans qui affluent à la découverte des lieux du tournage de la série. La deuxième ville la plus peuplée d’Angleterre et la région des West Midlands sont en passe de décrocher le premier prix dans la catégorie « tourisme à l’écran ». Selon les derniers chiffres de la West Midlands Growth Company (WMGC), le nombre de visiteurs à Birmingham aurait augmenté de 26% entre 2013 (lorsque la première saison a été diffusée) et 2018. Est-ce qu’ils y vont en espérant croiser le « so british » acteur Cillian Murphy et ses magnifiques yeux bleus ?


Albuquerque (États-Unis)

Perdue dans le Sud des États-Unis, cette petite ville du Nouveau-Mexique n’a rien d’exceptionnel. Si ce n’est qu’elle a été la terre d’accueil d’une des plus célèbres séries américaines de ces dernières années : Breaking Bad. Depuis 2008, la série n’a cessé de faire la promotion de ce pauvre bout de terre qu’auparavant, personne ne visitait, même si Neil Young l’a chanté dans les années 1970. Aujourd’hui, les habitants sont témoins d’une effervescence touristique : marché à goodies, produits dérivés de la série… tout y est ! En 2013, une visite guidée autour de la série avait même été proposée. Animé par des acteurs ayant tourné dans Breaking Bad, ce tour consistait en une visite à travers la ville de plus de vingt lieux de tournage de la série et de son spin-off, Better Call Saul. Exemples : le camping-car/laboratoire de Walter White et Jesse Pinkman, le « car wash » dans lequel travaille le personnage principal, le Dog House ou encore la maison du couple White…


Downton Abbey (Angleterre)

Bienvenue à Highclere Castle ! Plus connuu sous le nom de Downton Abbey, cette bâtisse, qui se situe en plein Berkshire, est le lieu de tournage de la série éponyme, dont l’action se déroule de 1912 au milieu des années 1920. À cette époque, le château appartient au comte Carnarvon dont l’histoire a inspiré le créateur de la série, Julian Fellowes. Selon le site Visitbritain, ce dernier serait même un « vieil ami de la famille ». Pour la petite histoire : Lord Carnarvon a fait partie des explorateurs qui ont découvert la tombe de Toutânkhamon, en 1922, aux côtés de Howard Carter. Avant la diffusion de la série, le château de Downton Abbey accueillait environ 30 000 visiteurs par an. Depuis, la fréquentation du monument, partiellement réhabilité au XIXe siècle, aurait doublé. Selon Visitbritain, on comptait 105 900 nuitées en 2013, ainsi que 13 millions d’euros de recettes.


Bergues (France)

Bienvenue chez les Ch’tis est sans aucun doute l’un des plus grands succès français. Au total, le film de Danny Boon aura été vu par plus de 20 millions de Français, et plus de 28 millions de personnes dans le monde. Le succès du film, tourné dans la ville de Bergues, a fait de certains lieux des endroits cultes : le bureau de poste, la maison de Mme Bailleul, le canal, mais surtout le beffroi – qui était déjà classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Peu de temps après la sortie du film, le tourisme berguois explose. En 2007, 9000 visiteurs s’étaient rendus dans le grand « Ch’nord ». Un an plus tard, lorsque le film est sorti sur grand écran, Bergues a recensé 35 000 touristes. Soit quatre fois plus.


L’Alaska (États-Unis)

Pour ce qui est d’attirer les touristes, le plus grand État des États-Unis n’a pas à rougir. Entre ces nombreux parcs nationaux, sa cinquantaine de volcans, ses innombrables glaciers, ainsi que ses 3000 lacs et rivières, l’Alaska semble être le paradis des amoureux de la nature. C’est aussi l’endroit où a été tourné le film de Sean Penn Into The Wild, qui retrace le périple malheureux de Christopher McCandless. De nombreux fans du film, régulièrement des amateurs de sensations, ont depuis décidé de se lancer sur les traces du jeune homme, souhaitant atteindre le célèbre « Magic Bus » dans lequel l’aventurier a tragiquement fini ses jours. Au grand désespoir des rangers d’Alaska… En effet, ils sont régulièrement obligés de venir au secours des touristes, perdus ou en situation de danger.


Ville de Forks (États-Unis)

En 2013, Twilight fait une razzia aux Razzie Awards… Pire film, pire acteur, pire actrice. Rien que ça. Mais cela n’a pas empêché un triomphe au box-office. Pour autant, le tourisme de Forks – petite commune de 3000 habitants située dans le Nord-Ouest des États-Unis –, où se déroule l’action du roman, a explosé. À la sortie du premier opus, il aurait même quadruplé. Les fans accourent pour découvrir les décors qui ont donné vie à l’histoire d’amour entre le vampire Edward Cullen (Robert Pattinson) et Bella Swan (Kristen Stewart) : la Forks High School, l’hôpital, le commissariat, et même le panneau de bienvenue « Welcome to Forks ». Les plus motivés – ou les plus nostalgiques – se rendront quant à eux dans l’État de Washington à Saint Helens où se trouve la maison de Charlie et Bella Swann, qui a servi au tournage du premier volet. D’autant que depuis quelques mois, il est même possible de louer la célèbre demeure. Pour 330 dollars la nuit !


Écosse (Royaume-Uni)

Entre les studios Warner Bros à Londres ou le Wizarding World of Harry Potter à Orlando, il y a de quoi faire si l’on souhaite marcher dans les pas du plus célèbre des sorciers. Mais l’Écosse semble être particulièrement aimée par l’auteur J.K. Rowling, tant le pays est omniprésent dans l’ensemble de son œuvre. À Edinburg, les fans se précipitent pour un bon chocolat chaud à l’Elephant House. Ce café est l’endroit où l’auteur a rédigé les premiers tomes de la saga. Pour ceux qui rêvent de faire un tour en Poudlard Express, c’est possible avec le Jacobite Steam Train reliant Fort William au petit port de Mallaig. Deux heures de trajet, dont un passage sur le célèbre viaduc Glenfinnan. Certainement l’endroit le plus connu des fans de Harry Potter. On le remarque notamment dans La Chambre des secrets, ainsi que dans Le Prisonnier d’Azkaban lorsque le train est fouillé de fond en comble par les détraqueurs.