180

Musique

Massive Attack prépare une tournée écoresponsable

Concerné par le changement climatique, le groupe de trip-hop a récemment rejoint le mouvement écologiste Extinction Rebellion.

405 000 tonnes. Voici la quantité de gaz à effet de serre produite lors d’une tournée de Massive Attack. Un bilan carbone inquiétant, calculé à la demande du groupe britannique par le Centre Tyndall. Une initiative qui suit la récente adhésion du groupe au mouvement Extinction Rebellion et qui montre à quel point les membres de Massive Attack se sentent concernés par le changement climatique. Le groupe refuse désormais de faire des tournées si elles doivent avoir un tel impact négatif sur l’environnement. Dans un communiqué publié le 28 novembre dernier dans le Guardian, Robert del Naja, membre fondateur de Massive Attack, explique que le groupe va lancer une étude sur les émissions de CO2 de l’industrie des concerts pour chercher des solutions moins nocives pour l’environnement : « Nous annonçons aujourd’hui que nous allons demander au célèbre Centre Tyndall pour la recherche sur le changement climatique de cartographier l’empreinte carbone totale des tournées et d’examiner les domaines générant le plus d’émissions de CO2 dans notre secteur : les déplacements et la production de groupe sur scène. »



Pour améliorer son bilan carbone en tournée, le groupe envisage de passer aux énergies renouvelables. Plus facile à dire qu’à faire. Cette décision prise par Massive Attack a sans doute été influencée par leurs homologues de Coldplay qui, le 21 novembre dernier, avaient déclaré qu’ils ne partiraient pas en tournée en 2020 pour des raisons environnementales. « Nous allons prendre le temps, durant l’année ou les deux ans à venir, pour savoir comment notre tournée peut être durable, mais aussi activement bénéfique, expliquait le chanteur et leader du groupe, Chris Martin, à la BBC. Notre rêve serait de réaliser une tournée sans plastique du tout et alimentée en grande partie par l’énergie solaire. » Mais selon tous ces artistes, il reste un problème majeur : les déplacements en avion qui, pour l’instant, sont difficilement remplaçables. Est-ce la fin des tournées ? Affaire à suivre.

Crédit Photo : GettyImages

ça pourrait te plaire !