137

Voyages

Le Parthénon va être (en partie) reconstruit

C’est une décision historique prise par le Conseil architectural grec.

Depuis 2500 ans, le Parthénon surplombe Athènes, capitale de la Grèce. Pour la première fois de son histoire, cette pépite de l’époque antique va avoir droit à un petit relooking. En effet, une partie du monument va être reconstruit…à l’identique.


Une décision prise par le Conseil architectural grec (KAS) qui, le 8 mai dernier, a publié un communiqué : « Grâce aux recherches faites sur la restauration de la “cella”, nous allons être capables de reconstruire son apparence. C’est un événement très important pour l’histoire du Parthénon. » Sans surprise, un tel travail prendra des années, d’autant que les matériaux utilisés pour cette restauration seront en majorité puisés parmi les 360 blocs de marbre qui gisent, encore aujourd’hui, autour de l’édifice, perché sur l’Acropole.


Mais qu’est-ce que la « cella », aussi appelée « naos » ? Il s’agit d’une pièce close, à l’intérieur d’un temple. Mais celle du Parthénon a particulièrement fait parler d’elle, car c’est là que trônait la statue d’Athéna Parthénos, et ce, jusqu’au Ve siècle. Ce chef-d’œuvre d’une hauteur de onze mètres – achevé en 438 avant J.-C. – aurait été dérobé alors qu’il était transporté vers Constantinople pour être restauré.


Outre la présence de la déesse de la sagesse, la « cella » est également renommée pour la richesse de ses couleurs. L’architecture originelle de cette salle est parfaitement connue, grâce à de nombreuses mentions et dessins trouvés dans différents ouvrages.

Crédit Photo : iStock

ça pourrait te plaire !