186

Food Voyages historiques

En Sibérie, un marché en plein froid polaire

Dans la Russie sibérienne, le marché de Yakoutsk reste ouvert malgré des températures extrêmes. Frissons.

À plus de 8 000 km à l’est de Moscou, les stands du marché de Yakoutsk sont tous les jours remplis de viande et de poisson. Mais cet hiver, vous ne trouverez là-bas aucune pièce tendre. Les poissons y sont aussi durs que des troncs, les viandes découpées à la scie. Et pour cause : les températures y sont polaires, généralement aux alentours des -40 °C. Un froid extrême qui n’empêche pourtant pas l’ouverture quotidienne de ce marché en plein air, comme le montre un récent reportage de France 2, venu filmer ce lieu totalement atypique. Vêtue de combinaisons molletonnées, de bottes de feutre et de chapkas en fourrure, la population y affronte tranquillement un air pourtant deux fois plus froid qu’un congélateur. « Je bouge, je bois du thé, et s’il le faut, je vais me réchauffer au café, et la journée passe comme ça », raconte ainsi une commerçante locale au micro du journaliste, comme si de rien n’était. 


Si le marché de Yakoutsk reste ouvert par toute température, c’est que le froid n’y ralentit pas forcément le commerce. Au contraire même, si l’on en croit cet autre Sibérien placé devant son stand de poissons congelés : « On vend bien plus vite parce que quand les gens grelottent, ils ne prennent pas le temps de marchander. » À -40 °C, c’est la moindre des choses. 


Crédit photo : Ttatty

ça pourrait te plaire !