192

Food Cuisine du monde

À Paris, un restaurant associe solidarité et cuisine du monde

Le restaurant Mam’ayoka donne du travail à des femmes d’origine étrangère pour faire découvrir des plats de l’autre bout du monde. Une initiative de plus en plus courante en France.

Bien manger et faire une bonne action en même temps, c’est possible. C’est même tout le concept du restaurant Mam’ayoka, installé à Paris depuis 2016 : situé dans le nord de la capitale, ce restaurant solidaire a pour but de donner à des femmes du quartier de La Chapelle un premier emploi, tout en permettant à ses clients de découvrir des plats des quatre coins du monde. Comme l’explique Sophie Lawson, fondatrice du restaurant, à France 2« le concept était de pouvoir donner du travail à des femmes qui étaient chez elles, très éloignées de l’emploi (...) pour diverses raisons et qui pourtant ont des talents de cuisinières ».


Tous les midis, il est donc possible dans ce restaurant un peu à part de goûter à des plats concoctés par des cuisinières originaires du Mali, d’Algérie ou du Cambodge, pour un prix toujours compris entre cinq et sept euros. Une initiative qui a permis de créer onze emplois pour des femmes qui n’avaient jusque-là jamais réussi à trouver de travail en France, tout en faisant aussi découvrir divers plats comme le bobun khmer, le thiéboudienne sénégalais, ou même le couscous végétarien (la carte change tous les jours en fonction des produits).


Une initiative positive qui n’est pas isolée, puisque les restaurants solidaires se sont développés en France ces dernières années : on pense notamment aux Cuistots migrateurs, un restaurant dont les cuisiniers sont des réfugiés avec un diplôme en restauration, ou le traîteur Baluchon qui n’embauche que des personnes en cours d’insertion. Comme quoi, il est possible d’être solidaire en se faisant plaisir à table.


Crédit photo : Westend61

ça pourrait te plaire !